Le marketing du ridicule

Depuis quelque temps sur la toile, fleurissent les déclinaisons de soi-disant buzz qui sont repris un nombre  incalculable de fois par diverses marques/entreprises.

Y a t-il une compétition à celui qui détournera le plus de bad buzz à son profit, à l’image des 3 Suisses par exemple, qui a déjà récidivé (la première fois avec l’homme nu de La Redoute, la deuxième fois avec l’affaire Cahuzac) ?

buzz

Le nouveau marketing est-il le marketing du ridicule ? Je ne peux que m’interroger là-dessus tant les reprises, détournements sont nombreux. Aujourd’hui, plutôt que de mettre en place une véritable stratégie marketing basée sur les valeurs de marque et d’identité profonde, les entreprises préfèrent surfer sur l' »actualité » et quelle actualité !

Si dans un premier temps, cela prête à sourire, j’avoue qu’à force cela fini plutôt par m’user et à plutôt me détourner desdites marques. Plutôt que d’attirer mon intérêt, c’est l’inverse qui se produit.

N’en avez-vous pas marre de voir sans cesse les mêmes buzz utilisés et ce, à toutes les sauces pour n’importe quelle marque pour peu qu’on puisse « recaser » ce qui fait le buzz ?

D’autant plus que les buzz sont par essence éphémères et n’auront donc pas de durée dans le temps, s’agit-il là des nouvelles opérations « coup de poing » ? Existe t-il une « mode à suivre » en matière de buzz ?

Et vous, qu’en pensez-vous ? 🙂

Alimentation de contenu par la curation

Comme je vous l’ai proposé dans mon dernier article sur « Comment alimenter en contenu votre profil Viadeo « , je vous ai préparé un petit slideshare pour vous présenter l’outil que j’utilise moi-même, à savoir Scoop.it.

N’hésitez pas à le faire partager ! Vos commentaires sont également les bienvenus ! 🙂

Marque employeur… comment débuter

En tant qu’entreprise vous n’êtes pas encore présent sur les médias sociaux ! Vous passez sans aucun doute à côté d’une belle opportunité aussi bien en termes d’e-réputation que pour le recrutement de vos futurs collaborateurs.

C’est en effet sur ces deux aspects que je souhaite aujourd’hui aborder ce chapitre.

Pour des raisons qui vous sont propres vous hésitez à vous lancer sur les médias sociaux, vous avez peur pour votre e-réputation et pour votre marque employeur ?

Soyez réalistes, vous êtes sans doute d’ores et déjà présent sur internet ! Il vous suffit de faire une simple recherche dans Google sur votre marque/entreprise pour vous en rendre compte.

index Lire la suite

Sensibilisation aux médias sociaux

En tant que marque employeur, si vous souhaitez mener à bien votre stratégie de présence sur les médias sociaux (dont les réseaux sociaux), je ne serai que trop vous conseiller de bien communiquer en interne.

En effet, plutôt que d’interdire l’accès à vos collaborateurs de peur qu’ils ne participent à une mauvaise e-réputation, sensibilisez-les ! Car dites-vous bien que, de toute façon, vous ne pourrez pas contrôler tout ce qu’ils publient. Et que tant qu’à ce qu’ils publient, autant qu’ils sachent qu’elles peuvent en être les répercussions pour eux mais aussi pour l’entreprise.

Les exemples sont nombreux de licenciements, de diffamation, de bad buzz tout cela seulement pour la partie marque employeur.

Avant de vous lancer sur les réseaux sociaux, plus spécifiquement, il est indispensable de mettre en place votre stratégie. Comment allez-vous communiquer ? Comment aborder votre (future) communauté ? Comment véhiculer une bonne image de marque employeur ? Quels sont les interlocuteurs principaux ? Quel(s) objectif(s) poursuivez-vous ?

En tant que marque/entreprise, vous représentez des valeurs, vous reflétez une ambiance de travail, vos collaborateurs y ressentent un bien-être. C’est en mettant cela en avant que vous donnerez une bonne image de marque employeur et que vous saurez susciter des vocations (donc des candidatures) ! Grâce à votre veille en amont, découvrez où sont vos collaborateurs : Facebook ? Viadeo ? LinkedIn ?

Essayer autant que faire se peut de faire une analyse de sentiments : quels messages envoient-ils de votre entreprise ? En quels termes en parlent-ils ? Ont-ils naturellement tendance à recommander votre entreprise ?

A partir de cet état des lieux, vous pourrez commencer à construire votre présence. On pourrait résumer les différentes étapes à suivre de la façon suivante :

  • Veille sur votre marque/entreprise ;
  • Ecoute : sur quels médias sociaux sont présents vos collaborateurs ?
  • Sensibilisation : mise en place d’un guide de bonne pratique (pour vous guider, en voici quelques exemples ici : http://bit.ly/GuidesBonnesPratiques)
  • Formation initiation : comprendre son rôle en tant que collaborateur d’une entreprise sur les réseaux sociaux
  • Mise en place d’une action de communication interne « impliquante »
  • Animation de(s) compte(s) employeur sur les médias sociaux retenus

Vous voulez en savoir plus ? N’hésitez pas à me contacter ! 🙂

Infobésité (la suite)

Après mon article sur l’infobésité, j’ai décidé de vous raconter la suite de ma cure. Je suis CM certes, mais je reste modeste et prends plaisir à échanger régulièrement avec mes pairs lors de conférences ou de réunions professionnelles. C’est là tout l’intérêt de notre profession : nous sommes dans le partage, dans l’échange d’expériences, l’enrichissement. Bref, le social.

C’est donc à l’occasion de l’un de ces événements que je me suis entretenue avec mes chers collègues à propos de mon blog et de son contenu. Comme je vous l’ai déjà avoué, je souffre d’infobésité et je suis actuellement en cure.

Il me faudra du temps pour trouver le régime adapté, les aliments qui me conviennent et écouter sagement les diététiciens (mes pairs donc). Car lorsque l’on crée un blog on ne le crée par que pour soi. C’est comme quand on est CM, on ne parle pas que de soi mais on parle aux autres, on les écoute et on s’adapte.

J’applique donc le 1er des conseils que je donne : l’écoute.
Comme je l’explique dans la catégorie “A propos” de ce blog, je me suis beaucoup inspirée de ma curation et ai donc déplacé mon problème d’infobésité de ma curation/diffusion médias sociaux à… mon blog. Qui du coup, manque d’articles rédigés de ma plus belle plume ! Et c’est là que je comprends mon erreur : à trop vouloir avoir du contenu… j’ai replongé dans l’infobésité et du coup annulé l’effet de ma curation d’origine.

coach

Je décide donc de me reprendre en main encore une fois, car je suis tenace et que je sais qu’il faut être patient pour guérir, beaucoup de travail donc je ne lâcherai pas prise.

Vous allez donc assister à quelques changements sur ce blog qui me tient tant à cœur et vous pourrez me dire ce que vous en pensez. Parce que se mettre à la diète oui, mais avec un peu de soutien, c’est plus facile… ;)

Comment j’ai soigné (et soigne encore) mon infobésité

images

Les médias sociaux dans leur ensemble sont une telle source d’informations diverses et variées que, comme tout un chacun à un moment ou à un autre de son existence 2.0, j’ai cédé à l’infobésité.

Lorsque j’ai commencé à faire de la veille sur les médias sociaux, j’ai décidé de systématiquement transmettre via mes différents profils toutes les informations que je recevais. Si pour moi, l’optique était bel et bien le partage de mes sources, un ami m’a fait rapidement remarquer que je diffusais beaucoup trop d’informations.Bref, je souffrais d’un mal bien connu : l’infobésité.

Tout à commencé, je pense lorsque j’ai découvert Scoop.it. Un outil de curation incroyable que j’utilise toujours pleinement aujourd’hui (son ergonomie me plaît). Un outil tellement magique au premier abord qui, s’il est bien paramétré vous ramène énormément d’informations. A tel point que je décidais de le synchroniser avec mon compte Facebook. Croyant bien faire…

Lire la suite

Comment alimenter en contenu votre profil Viadeo

Maintenant que vous avez créé vos groupes/communautés, nous allons voir quelles sont les solutions pour alimenter votre fil de news et/ou vos groupes.

Pour rappel si dans vos groupes vous avez largement de quoi écrire un texte, votre fil de news, lui est limité à 140 caractères (comme sur Twitter). Un paramètre important à prendre en compte.

Il existe des solutions classiques mais très chronophages pour créer du contenu :
–          Produire votre propre contenu ;
–          Mettre en place des alertes Google (par exemple) ;
–          Suivre des flux RSS ;
–          Créer votre blog.

Toutes ces solutions sont très intéressantes mais elles posent selon moi un problème : le temps et le manque de centralisation des informations.

C’est pourquoi je préconise de passer par la curation (ou agrégateur de contenus). Cet outil vous permettra de centraliser toutes vos informations (dont je parle plus haut) et de les dispatcher non seulement sur cette plateforme mais également sur chacun de vos médias sociaux.

Pour ma part, j’ai une prédilection pour Scoop.it qui est très simple d’utilisation et très visuel puisqu’il se présente sous la forme d’une newsletter qui pourra de ce fait trouver une autre utilité.

Je vous prépare pour un prochain article un petit slideshare sur l’utilisation de l’outil Scoop.it.

En attendant, si vous avez des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas ! 🙂