Fred&Farid révèle les ingrédients de la blague Carambar

Qui ?
Isabelle Constant, responsable du pôle Food de Fred&Farid, François Grouiller responsable stratégie, Jalila Levesque, responsable RP et Pascal Crifo, directeur de Fred&Farid Média.
Quoi ?
Le bilan chiffré de la géante blague orchestrée par l’agence pour le 1er avril, en exclu pour Petit Web.
Comment ?
En octobre 2012, l’agence est consultée pour la campagne d’activation des ventes d’avril. La marque Carambar est connue de 99% des Français, mais elle se fond un peu dans le paysage. Tout le monde connait, mais moins de gens pensent à acheter. Il s’agit de réactiver la cote d’amour de la marque. Carambar est depuis toujours un média et ses blagues pourries sont entrées dans les mœurs sous l’appellation de « blagues Carambar ». L’idée : au lieu de raconter une blague, la faire. Pour faire la plus grande blague aux Français, il faut être crédible, mais pas scandaleux. L’agence pense d’abord à annoncer qu’elle remplace les blagues par de l’éducatif, pour finalement pencher pour le ludo-éducatif…

See on www.petitweb.fr

Publicités

Air Caraïbes buzze ?

Buzz en cours pour Air Caraïbes : https://www.facebook.com/aircaraibes/posts/10151376689857087

A suivre en direct sur la page Facebook !

Dans un cas pareil, que préconiseriez-vous comme action(s) ?

Le vote de confiance de Carambar tourne à la mauvaise blague

Ainsi donc, l’arrêt des blagues sur les emballages de Carambar était une blague. Non seulement elle n’est pas drôle, mais elle illustre la période bien triste que nous sommes en train de traverser : des marques qui sont prêtes à user des pires artifices pour gagner en exposition, des community managers qui confondent animation éditoriale et jeu apéro, des agences qui abandonnent tout code d’éthique. À qui la faute ? Sans hésitation au contexte économique difficile. Dans cette histoire je ne blâme personne, car nous portons tous une part de responsabilité : ceux qui sortent l’idée, ceux qui la valident, ceux qui la matérialisent, ceux qui la relaient, ceux qui applaudissent, ceux qui critiquent… Cette mauvaise blague Carambar n’est que la résultante d’un impératif auquel tout le monde doit se plier : faire plus avec moins. Moins de budget, moins de temps, moins d’ambition… et on se retrouve avec une farce comme celle-ci à l’échelle nationale.

See on www.mediassociaux.fr

Quels enseignements tirer de la crise Findus ?

La boîte de marketing multicanal pour les professionnels de la restauration, qui soutient votre développement commercial par des campagnes segmentées et ciblées.

See on www.mychefcom.com

Les mésaventures de Mango ou les bracelets esclaves

Voici un cas d’école des dégâts que peut causer une mauvaise traduction sur l’image d’une marque. Ça n’est pas la première et malheureusement pas la dernière !

See on www.tradonline.fr

Crise de confiance, atteinte à la réputation et bad buzz online : comment les marques résistent aux scandales

Après Perrier et ses traces de benzène, Nike et ses salariés de moins de 12 ans, Quick et son staphylocoque doré et Total et sa marée noire, voici Findus et sa viande de cheval. Dernière née d’une longue série de scandales qui, année après année, ont alimenté les rédactions, bouleversé l’opinion et secoué des entreprises tour à tour épinglées pour manquement aux règles d’hygiène, atteinte à l’environnement ou encore tromperie sur la marchandise, l’affaire défraye la chronique depuis des semaines.

See on www.levidepoches.fr

Oprah et l’analyse de son effet sur Actifry et le Groupe SEB

Une semaine après le bruit mondial, on pense tous connaitre les grandes lignes de l’histoire : Oprah Winfrey a tweeté une photo d’elle avec un Actifry dans les bras, le cours de bourse s’est emballé, Montebourg a félicité le Groupe SEB et les internautes ont (re)découvert le produit.
L’équipe e-réputation Vanksen a analysé de près le volume de citations, les différents leviers de relais du buzz ainsi que les impacts sur la perception des consommateurs.

See on www.vanksen.fr